2017, quand la musique entre, enfin, à l’école par la grande porte

Jean-Michel Blanquer quand la musique entre, enfin, à l'école par la grande porte

Dès la rentrée 2017, le nouveau ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, veut développer l’apprentissage de la musique à l’école car il juge qu’elle y tient une place insuffisante.

Il faut avouer que musique et école n’ont jamais fait bon ménage puisque, malheureusement, l’enseignement ne valorise que les maths et le français, tout le reste (dessin, sport etc.) est plus ou moins considéré comme de la fantaisie accessoire…

Je pense même que tout a été fait pour dégoûter les enfants de la musique et si, comme moi, vous avez connu le cours de flute obligatoire, vous voyez de quoi je parle…

Je ne vais pas m’étendre sur les multiples raisons pour lesquelles l’éducation nationale n’enseigne pas (ou si mal) la musique car j’en parle en détail dans mon livre Chakras & Intelligences multiples au chapitre consacré à l’intelligence musicale et au 5e chakra, le chakra de la gorge agissant, entre autre, sur la parole et l’audition.

Je vais donc simplement donner mon point de vue sur l’importance de la musique en général.

Tout d’abord, il est important de savoir que la musique facilite l’apprentissage des mathématiques car les notes représentent des divisions du temps, d’où les chiffres que l’on trouve sur une partition.

Lorsque l’on écoute de la musique l’esprit se laisse aller et se transporte dans l’infini de l’Univers, ce voyage dans le temps permet d’aller dans des endroits que, souvent, nous pensions avoir oublié lorsque, soudain, un petit air nous ramène quelque part: au passé, au présent, à une période de bonheur ou de malheur, à l’enfance, à se souvenir d’une personne qui chantait ça… ces particularités permettent aussi à la musique d’avoir d’excellents effets thérapeutiques sur le stress, la peur etc.

J’ai rencontré des personnes m’affirmant ne pas aimer la musique et ne jamais en écouter or, c’est impossible car il ne s’agit pas uniquement de chansons ou de symphonies mais de tout ce que l’on entend : les mots, les voix, le vent etc.

En poussant un peu plus loin la réflexion, ces mêmes personnes finissaient par reconnaître qu’en fait, elles éprouvaient une grande satisfaction à écouter, par exemple, le bruit des vagues, le son de la pluie qui tombe sur le toit.

En parler leur a permis de réaliser qu’en réalité, elles aimaient la musique.

Un enfant chante, juste ou faux, mais il chante naturellement, il réagit aux sons et la musique permet aussi à son corps de s’exprimer par le mouvement.

Le bébé dans le ventre de sa mère entend ce qu’il se passe et ces sons auront une grande influence sur son comportement. S’il n’entend que cris, pleurs, hurlements, il naîtra en connaissant la peur alors qu’au contraire, si ses premiers contacts musicaux sont rassurants et apaisants, il sera davantage préparé à affronter le monde dans lequel il devra vivre.

Il n’y a pas de musique supérieure à une autre, il n’y a que celle que l’on prend plaisir à entendre, celle qui nous fait voyager sans bouger de chez soi, celle qui nous permet de reprendre contact avec ce que nous sommes vraiment.

Les personnes sourdes ou malentendantes réagissent aussi à la musique.

Un sourd de naissance en perçoit les vibrations, pour certains (sourds ou non) la musique est visuelle et se traduit en couleurs, ce phénomène s’appelle “synesthésie” concrètement cela se traduit par l’interprétation d’une chose par une autre ainsi, la musique déclenche des visions de couleurs (la note Ré fait percevoir du bleu), le goût est associé à des formes particulières etc.

Myles de Bastion est né sourd. Passionné de musique il a mis au point une technologie permettant de transcrire la musique en lumières colorées afin de permettre à tous ceux souffrant de surdité d’accéder à la musique …

De nombreux grands musiciens sont sourds, le plus connu est probablement Beethoven qui commença à perdre l’audition dès l’âge de 20 ans et composa sa magnifique 9ème symphonie alors qu’il n’entendait plus rien.

Il y aurait énormément de choses à dire sur tous les bénéfices apportés par la musique et je félicite l’initiative de Jean-Michel Blanquer puisqu’enfin, la musique va entrer à l’école par la grande porte permettant ainsi aux enfants de développer leur intelligence musicale dont l’éducation nationale ne semblait pas, jusqu’à présent, avoir compris toute l’importance…..

Voir aussi

Ajouter votre commentaire

Votre email ne sera pas publiee.


*