Pénélope Fillon, femme sous influence ou dans l’incertitude?

pénélope fillon, femme sous influence ou dans l'incertitude?
pénélope fillon, femme sous influence ou dans l'incertitude?
pénélope fillon, femme sous influence ou dans l'incertitude? - patricia-chaibriant.com
Pénélope Fillon, femme sous influence ou dans l’incertitude?

Qui est Pénélope Fillon?

C’est une question qui se pose souvent depuis qu’elle a fait son apparition sur la place publique et beaucoup de gens donnent leur avis sur cette femme.

Je ne la connais pas plus que son mari mais j’ai décidé de donner mon avis aussi, car il vaut largement celui des autres et, bien entendu, n’engage que moi…

J’ai eu des discussions avec divers personnes affirmant que Pénélope Fillon serait victime d’un mari “pervers narcissique“…

Il y a quelques mois j’ai publié un livre sur le trouble de la personnalité narcissique et les victimes de ce comportement et je trouve vraiment navrant de voir que le terme “pervers narcissique” soit attribué comme ça sans motif spécial un peu à tout le monde.

En ce qui me concerne, François Fillon ne rentre certainement pas dans cette catégorie pour une raison simple, un narcissique a impérativement besoin d’être le centre de l’attention, d’être constamment mis en vedette et le comportement plutôt effacé de Fillon indique exactement le contraire.

Donc, pour moi, Pénélope Fillon n’est pas victime d’un odieux manipulateur narcissique et ne subit pas son influence.

J’ai visionné attentivement et dans son intégralité la vidéo de “l’interview oubliée” que Pénélope Fillon a donnée en 2007 et j’y ai vu une femme profondément malheureuse se sentant abandonnée de tous.

Elle y décrit sa rencontre avec Fillon, son mariage, ses enfants, sa vie…

Elle raconte qu’il n’y a pas eu de coup de foudre, elle a 24 ans, il en a 26, elle étudie en France, François Fillon est étudiant en droit elle pense avoir trouvé un homme bien, capable de former avec elle un couple uni et stable correspondant à leurs valeurs familiales communes.

Histoire somme toute banale de deux personnes ayant de nombreux points communs…

Ils sont parfaitement assortis, calmes, réservés, peu enclins à dévoiler leur vie privée etc. mais Pénélope est tout sauf une potiche et souffre de ne pas voir ses qualités et ses capacités reconnues et appréciées.

Les articles antérieurs à l’affaire d’emploi fictif la décrivent comme une femme cultivée, aimant la campagne, la grande musique, la lecture, l’art etc. mais aussi comme une femme forte, une dure à cuire, une fausse timide qui sait ce qu’elle veut et surtout, ce qu’elle ne veut pas.

Et elle, ce qu’elle veut, c’est le bonheur de son mari.

Manifestement les choses ne se passent pas comme dans le conte de fée qu’elle avait envisagé, car si son mari développe de grandes ambitions politiques, elle n’en a aucune et se retrouve rapidement remisée à la campagne toute seule avec une tripotée d’enfants…

Il ne lui reste plus qu’à l’attendre et c’est manifestement ce qu’elle fait depuis des années.

C’est une femme qui a beaucoup développé et cultivé son intelligence intrapersonnelle, celle de l’ego et de l’introspection. Son language corporel me semble plus qu’éloquent puisque, sur de nombreuses photos on la voit se tenant le menton, signe de profonde réflexion mais aussi de scepticisme.

penelope fillon doutes et incertitudes
penelope fillon doutes

Combien de promesses non tenues a-t-elle entendue, combien de fois a-t-elle promis d’être toujours là pour soutenir son mari, sa famille, préserver son couple ?

Combien de fois a-t-elle cru en un avenir meilleur, tel que celui dont elle rêvait avec un homme présent pour tenir son rôle de mari et de père?

Pour moi, Pénélope Fillon est comparable à Ray Schmidt, l’héroïne du roman de Fanny Hurst “Back Street” dans lequel Ray est la maîtresse cachée du riche Walter Saxel, un homme dont la puissance et l’argent augmentent de jour en jour mais qui gardera pour toujours dans l’ombre celle qui l’aime “pour lui-même” au détriment de sa femme légitime qui elle, profite de la lumière et de l’opulence.

Pénélope est la maîtresse qui attend, subit, accepte et pardonne… La politique est la femme légitime de son mari ….

Pénélope Fillon me semble être une femme désabusée qui ne croit plus en grand-chose.

Probablement toujours très amoureuse de son mari elle doit à présent vivre avec la honte d’une situation dans laquelle elle est le principal personnage.

Pour moi il ne fait aucun doute qu’elle a découvert ses “multiples emplois” en même temps que nous mais, fidèle à la parole donnée le jour de son mariage, elle n’a pas d’autres choix que de subir jusqu’au bout “pour le meilleur et pour le pire”.

Pénélope Fillon n’est pas la seule femme se retrouvant dans cette situation, il y a celles qui partent et celles qui restent en espérant des jours meilleurs qui ne viendront jamais car, si François Fillon était élu Président de la République, la vie de Pénélope deviendrait un véritable calvaire.

En effet, je vois mal comment une “première dame” pourrait espérer éternellement échapper aux questions ainsi qu’aux railleries dans tous les pays où le couple se déplacerait….

Quelle que soit l’issue du scandale auquel Pénélope Fillon est involontairement mêlée, je lui souhaite bonne chance…

Et vous? Que pensez-vous de Pénélope Fillon?

Voir aussi

2 Comments on Pénélope Fillon, femme sous influence ou dans l’incertitude?

  1. Bonjour,
    Je suis assez d’accord avec votre analyse sur Pénélope, mais je pense que son mari est un vrai pervers narcissique, à tendance paranoïaque (théorie du complot, renvoyer la faute commise sur les médias et le gouvernement etc). Ce n’est pas parce qu’il paraît effacé qu’il n’entre pas pas dans cette catégorie, bien au contraire, c’est une technique de manipulation, visant à faire croire qu’il est le gentil, humble et courageux, une image dont il se sert pour essayer d’arriver au pouvoir, frustré qu’il est de n’avoir été que premier ministre d’un homme lui aussi éminemment pervers narcissique qui le tenait sous sa coupe. Cela n’est pas rassurant pour la suite (ni pour cette pauvre Pénélope, ni pour nous pauvres citoyens si cet homme venait à devenir président (ce qui est possible … regardez Donald..)

    • Une personne atteinte du trouble de la personnalité narcissique n’a JAMAIS l’air effacé, c’est totalement incompatible avec ce trouble provoquant le besoin d’être constamment mis en valeur.
      Fillon n’a rien du tout du narcissique, par contre il a beaucoup de symptômes appartenant au trouble de la personnalité borderline…
      Il y a 10 troubles de la personnalité reconnus par la médecine, il existe souvent des points communs entre eux mais le résultat n’est pas le même.
      Le borderline est un grand manipulateur se sentant souvent persécuté et ayant une quasi incapacité à prévoir les conséquences de ce qu’il dit ou fait…
      Bref, il ne faut pas tout mélanger…

Ajouter votre commentaire

Votre email ne sera pas publiee.


*