Chômage des jeunes, une génération perdue grâce à l’éducation nationale

Partager !

Chômage des jeunes, une génération “perdue” qui peut remercier l’éducation nationale….

La vidéo ci-dessous date de 2006, et oui, 10 ans déjà, et résume 30 ans de réformes toutes aussi inutiles les unes que les autres….

Trente ans d’un colossal gâchis mais comme cette vidéo a été réalisée en 2006, nous en sommes à quarante-six ans d’échecs …

Cela ne se terminera que par l’écroulement d’un système politique qui, de quelque parti qu’il soit, n’a jamais montré le moindre signe d’intérêt pour la jeunesse de ce pays …

En novembre 2015, le taux de chômage des moins de 25 ans a atteint 25,7% dans l’Hexagone.
Le taux de chômage des jeunes Français s’affiche au-dessus de la moyenne des 28 membres de l’Union, qui est de 20%.

Malgré tout, les gouvernements continuent d’appliquer, pour régler le problème des jeunes et de l’éducation nationale, les mêmes méthodes qui, depuis des années, ont plus que largement prouvé leur totale inefficacité…

Si pour changer quelqu’un donnait les clefs du bureau à des responsables capables de comprendre la jeunesse et ayant travaillé ne serait-ce qu’une fois dans leur vie, ça éviterait peut-être de continuer d’aller droit dans le mur…

Cet échec lamentable et coûteux est explicable, il suffit de lire la liste de tous ceux qui, depuis 1981, se sont succédés à la tête de cette énorme machine à broyer la personnalité qu’est l’éducation nationale pour comprendre….

L’erreur est de croire que l’école a été créée pour enseigner et instruire car c’est totalement faux. le but est depuis toujours, d’apprendre aux enfants à devenir des moutons silencieux et de créer des inégalités car il faut des pauvres pour que les riches s’enrichissent.

Il n’y a donc rien à réformer puisque la France est le pays champion des inégalités et comme les jeunes français ont encore moins de boulot que les autres, ils seront donc de plus en plus pauvres !
Mission accomplie

Le ministère de l’éducation nationale n’est en fait qu’un tremplin permettant de servir des intérêts et ambitions politiques…

Comme ces hommes et femmes politiques ne peuvent pas être au four et au moulin et que leur priorité… c’est leur carrière, ils réforment de temps en temps et de préférence n’importe comment histoire de justifier leur salaire mais pas du tout dans le but de supprimer les inégalités ou de donner envie aux enfants d’aller en classe !

Voir aussi

Ajouter votre commentaire

Votre email ne sera pas publiee.


*