TDAH, résolution 2042 du Conseil de l’Europe

Partager !

TDAH resolution 2042 enfants présentant des troubles de l’attention

La résolution 2042 du Conseil de l’Europe, que tous les parents devraient lire, apporte un démenti à tous ceux qui clament haut et fort que la Ritaline et autres produits similaires sont LES meilleurs moyens de soigner le TDAH et que ces produits ne sont conseillés que par des gens compétents.

Extrait :
“Les dix dernières années ont été marquées par une nette augmentation aussi bien de l’incidence du TDAH que de l’utilisation de psychostimulants pour le traiter.
Si différents scénarios sont envisagés pour expliquer cette hausse, notamment un éventuel surdiagnostic, l’évolution des facteurs environnementaux, une meilleure prise de conscience du TDAH et un recours excessif au traitement médicamenteux, l’attention est également attirée sur la possibilité d’un sous diagnostic et d’une prise en charge insuffisante, du fait d’une formation inappropriée des soignants, des inégalités dans l’accès aux soins ainsi que de la stigmatisation du TDAH et des idées fausses qui l’entourent.”

Mais il y a mieux : “la recherche sur les résultats à long terme associés aux différentes possibilités de traitement, y compris les effets indésirables liés à l’utilisation prolongée de stimulants sur les enfants, est quasiment inexistante.”

C’est-à-dire qu’absolument personne n’est en mesure de prédire les conséquences que les produits comme Ritaline, Concerta etc. auront sur la santé et le développement des enfants car…. il n’y a pas de recherches sur ce sujet ! Les enfants qui prennent ces drogues servent donc de cobayes…

En résumé, le Conseil de l’Europe lance un cri d’alarme concernant le diagnostic de TDAH qui semble clairement être évalué à la louche et à la tête du client.

La résolution détaille les solutions qui devraient être appliquées et insistent sur le fait que les médicaments ne devraient être utilisés qu’en dernier recours
Or, c’est exactement l’inverse qui se produit, les professionnels de santé favorisent et encouragent l’usage de médicaments potentiellement dangereux pour l’enfant puisque ce sont des psychostimulants et comme la résolution insiste aussi sur leur formation inappropriée, on est en droit de se poser de sérieuses questions car tout cela n’est pas encourageant….

Bref, tous les parents (et les autres) devraient lire cette Résolution 2042, dont voici le lien : résolution 2042 du Conseil de l’Europe, Garantir un traitement global aux enfants présentant des troubles de l’attention

Voir aussi

Ajouter votre commentaire

Votre email ne sera pas publiee.


*